Canadian News
 

Mise à jour sur le congrès canadien

Journal: Issue 6 - 2009

Le congrès canadien du BAC a eu lieu à Vancouver, en Colombie-Britannique, le 28 octobre. De nombreux conférenciers ont informé des délégués du congrès au sujet d’importants problèmes concernant le travail à la grandeur du pays.

Wayne Peppard, directeur général du conseil des métiers de la construction de la Colombie Britannique et du Yukon, a souligné les efforts du conseil à contrecarrer les initiatives anti-travaillistes du gouvernement de la droite, le gouvernement fédéral. Peppard a repris les sentiments de conférenciers lors des rencontres précédentes du BAC lorsqu’il a parlé de la nécessité pour les membres du BAC de s’impliquer à tous les niveaux des politiques. 

L’action politique était également à l’esprit de Raj Chouhan, membre de l’assemblée législative (MAL) pour Burnaby-Edmonds, et un membre du nouveau parti démocratique (NPD) sympathique aux travailleurs qui a parlé de l’efficacité des campagnes contrôlées par les syndicats de salariés et les membres à élire des candidats en faveur des travailleurs. La longue histoire d’activisme dans les domaines du travail et des droits de l’homme de Chouhan a débuté presque immédiatement après son arrivée au Canada de son pays natal, l’Inde. Son expérience lui a bien servi dans son rôle de porte-parole en matière du travail de l’opposition officielle. 

Le dernier conférencier, Andrew Dawson, représentant canadien de l’Atlantique pour le bureau canadien du conseil des métiers de la construction, a mentionné la menace très sérieuse que la Christian Labour Association of Canada (CLAC) présente pour tous les membres des métiers de la construction au Canada. CLAC est une organisation multisectorielle et multimétier qui représente un nombre croissant de travailleurs à travers le Canada.

La CLAC a été fondée au Canada en 1952 (dans la région de Sarnia dans la province de l’Ontario) par des immigrants néerlandais affiliés à la Christian Reform Church. Sa croissance fut d’abord lente à cause des difficultés qu’elle a dû surmonter pour obtenir un statut légal en tant que syndicat des salariés en raison de ses principes et de ses pratiques. Toutefois, après qu’une décision de la Cour Suprême de l’Ontario en 1963 ait donné à la CLAC sa première certification, ses effectifs ont connu une croissance importante. En 2006, la CLAC comptait 38 000 membres selon les chiffres des ressources humaines et développement des compétences Canada. La CLAC soutient maintenant compter 45 000 membres.

Alors qu’elle se limitait traditionnellement aux provinces de l’Ouest et à l’Ontario, Dawson a prévenu les délégués au sujet des incursions que la CLAD a effectuées à travers le reste du pays, avec une emphase particulière sur le Canada Atlantique. Leur hiérarchie antidémocratique en faveur de l’employeur, leur affiliation politique conservative, les accords complets et la réduction des salaires et des conditions de travail sont de véritables menaces pour tous les syndicats légitimes et les travailleurs qualifiés.  

En terminant, Dawson a imploré les délégués de demeurer vigilant à l’égard de tout signe de la CLAC et d’instruire leurs membres sur les dangers de ce « syndicat alternatif ». Le coprésident du congrès et président du local 1 Saskatchewan, Clarence Medernach, conseille vivement à tous les membres au Canada d’alerter immédiatement l’administrateur général de leur syndicat local s’ils sont approchés par un représentant de la CLAC ou s’ils ont connaissance d’activités de la CLAC dans leur région.

 

620 F Street NW
Washington, DC 20004
Phone: 202.783.3788
Toll free: 1.888.880.8222
Email: askbac@bacweb.org

CANADA - IMI - IPF -IHF